Avalanches : attention à l’entretien de votre DVA !

L’hiver dernier, un randonneur à skis équipé d’un DVA a perdu la vie dans une avalanche. Les sauveteurs n’ont pas pu détecter le signal émis par son appareil DVA pourtant positionné sur « émission ». Il ressort de l’enquête que l’appareil était défectueux. L’opération de sauvetage n’avait pas permis de retrouver la victime car aucun signal DVA n’était capté. Les mauvaises conditions météorologiques ont ensuite forcé les secouristes à suspendre les recherches. Le randonneur a été retrouvé le surlendemain, grâce à son DVA, qui émettait à nouveau. Sur demande du Procureur en charge de l’enquête, une analyse du DVA de la victime a été effectuée en laboratoire par un ingénieur spécialisé. Il ressort de ce test que l’appareil de la victime était défectueux en raison d’interruptions de l’alimentation électrique liées au taux d’humidité dans le compartiment à piles. L’origine de cette variabilité d’émission de l’appareil résulte de résidus d’acide, provenant d’anciennes piles, qui avaient coulé sur les contacteurs du DVA. Ces analyses démontrent que l’humidité due à la transpiration mais également en raison de la grande profondeur d’ensevelissement de la victime n’ont pas permis aux secouristes de capter un signal durant la première intervention car il était trop faible, voir nul, pour être capté. Le surlendemain, l’humidité contenue dans le DVA s’étant évaporée, l’appareil émettait à nouveau un signal qui a pu être réceptionné et qui a permis la découverte de la victime. Il ne suffit donc pas de procéder au contrôle d’usage « émission – réception » en début de randonnée mais de suivre également ces conseils : Retirez vos piles durant la saison d’été Contrôlez la surface des contacteurs à l’intérieur du compartiment à piles Entreposez votre DVA dans un endroit tempéré durant l’hiver Faites réviser votre DVA en respectant le délai donné par le fabricant Effectuez les mises à jour Entraînez-vous régulièrement avec votre appareil Faites un contrôle DVA avant chaque course Et bien entendu, n’oubliez pas de respecter la montagne et de vous y élancer uniquement si vous avez les connaissances et l’expérience requises tout en étant en possession du matériel indispensable (DVA, sonde, pelle, moyens de liaisons, évt air-bag). Nous encourageons les passionnés à suivre des cours de prévention avalanches. Et l’encadrement par un guide de haute montagne sera toujours une garantie supplémentaire lors de vos excursions. Prudence ! Bel hiver, joyeux Noël et bonnes fêtes !

2016-10-27T15:02:22+00:00 23 décembre 2014|Catégories : Communiqués pour les médias|