Conthey : agressions et débordements confirmés au Tsunami

La Police cantonale confirme qu’en date du 15 mai 2016, dès 03h30, des agressions ont été commises devant la discothèque Tsunami à Conthey, en marge d’un concert de rap. Après avoir constaté la commission de trois agressions et le fait que le dispositif de sécurité était pris à partie, la Police cantonale est intervenue seule afin de séparer les belligérants, de manière à éviter une bagarre générale.

En préambule, il convient de préciser que la Police cantonale avait analysé les risques liés à ce concert de rap et qu’elle avait transmis un préavis négatif aux autorités communales, les invitant à interdire cette manifestation. Il était également notifié que la Police cantonale ne mettrait pas sur pied un dispositif particulier pour sécuriser une telle manifestation. Ces mesures reviennent à l’organisateur qui doit être à même d’assurer la sécurité dans l’établissement public et dans les abords de la discothèque. La gestion sécuritaire, tant au niveau des décisions que des mesures prises, incombe en premier lieu à la Police communale de Conthey. Il est également précisé que ce concert a été organisé à Conthey après avoir été interdit à Malley par les autorités. Concernant les événements du 15 mai 2016, après un début de nuit qui s’est déroulé dans le calme, vers 03h30, les agents de la Police cantonale ont pu observer trois bagarres aux abords du Tsunami et ont constaté que le dispositif de sécurité de la discothèque était pris à partie et que certaines personnes étaient attaquées physiquement. Certains individus présentaient une menace en brandissant des bouteilles, alors qu’un autre a agressé une personne en jetant sur elle un vélo. A relever que ces affrontements ne se sont pas déroulés dans l’angle restreint des caméras de surveillance. Dès lors et afin d’éviter que la situation dégénère, la Police cantonale a rassemblé des agents et est intervenue. A cet instant, environ 200 personnes se trouvaient devant l’établissement. Ce dispositif, qui est resté en place plus d’une heure, a permis de contenir cette foule en la séparant des agents de sécurité de l’établissement. Durant ce laps de temps, les forces de l’ordre ont été copieusement injuriées par des participants au concert qui cherchaient à en découdre. Par la suite, la plupart de ces individus ont quitté les lieux. Une surveillance a été mise en place afin de garantir l’ordre public sur le trajet du retour, en particulier l’axe autoroutier en direction du canton de Vaud, emprunté par de nombreuses personnes ayant assisté au concert. Vers 04h30, une autre agression a été signalée aux abords du Tsunami, nécessitant une nouvelle intervention de la Police cantonale. Cette mesure a permis d’interpeller les quatre auteurs présumés. Il s’agit de deux Kosovars, d’un Macédonien et d’un Érythréen domiciliés dans le canton de Vaud. Ils sont âgés de 16 à 22 ans. L’enquête suit son cours. Un Neuchâtelois d’origine, âgé de 23 ans et domicilié en Valais, fait l’objet d’une dénonciation pour avoir cherché à entraver les forces de l’ordre et les avoir injuriées. Au terme de ces interventions, la sécurité de l’établissement a remercié la Police cantonale pour son intervention.  

2016-11-21T16:15:25+00:00 19 mai 2016|Catégories : Communiqués pour les médias|