Les mesures de lutte contre le coronavirus sont strictement contrôlées sur l’entier du territoire cantonal par la Police cantonale avec le soutien des polices municipales ainsi que de l’Administration fédérale des douanes. Durant ce week-end et même si une réelle prise de conscience de la part de la population a été constatée, des dénonciations au Ministère public, ainsi que des amendes d’ordre se sont toutefois avérées nécessaires à l’encontre de récalcitrants.

Depuis plusieurs jours, la Police cantonale valaisanne est présente en force sur le terrain avec l’appui des polices municipales pour faire appliquer les mesures de lutte contre le coronavirus ordonnées par les autorités fédérales et cantonales. Durant ce week-end et même si elle a constaté une nette prise de conscience de la population quant au respect de ces dernières, des dénonciations et des amendes d’ordre ont toutefois dues être prononcées à l’encontre de récalcitrants.

Ainsi, 17 dénonciations au Ministère public ont été effectuées. Elles ont été prononcées principalement à l’encontre de commerces et d’établissements publics pour non-respect de l’obligation de fermeture. L’organisation d’une fête de famille sur une place publique a également été dénoncée. Parallèlement à ces dénonciations, 28 personnes se sont vues infligées des amendes d’ordre pour avoir violé l’interdiction de rassemblement ou le non-respect de la distance sociale.

La Police cantonale relève également quelques cas d’individus ayant proposé leurs services à des personnes âgées pour faire leurs commissions. Une fois l’argent remis, ces derniers ne se sont plus manifestés. Dès lors, la Police cantonale suggère aux personnes qui ont besoin d’aide de s’inscrire sur la plate-forme suivante : https://www.suisseresponsable.ch/

Par ailleurs et en plus de ses actions contre la propagation du coronavirus, la Police cantonale continue à assurer ses missions de base en matière de lutte contre la criminalité et de sécurité routière. Si les infractions au Code pénal sont en net recul sur l’ensemble du territoire cantonal, des excès de vitesse ont été enregistrés soit 75 km/h sur un tronçon limité à 30 km/h ce qui constitue un délit de chauffard ainsi que 61 km/h sur une route limitée à 30 km/h. Dans une zone de travaux de l’autoroute limitée à 80 km/h, un automobiliste s’est également fait flasher à une vitesse de 124 km/h.