Si la période pascale avait suscité quelques craintes dans la lutte contre le COVID-19 en raison notamment d’une plus forte affluence dans le canton, la Police cantonale valaisanne peut aujourd’hui en tirer un bilan positif.

Durant la période pascale, la population a parfaitement joué le jeu en respectant les mesures ordonnées tant par les autorités fédérales que cantonales. Durant la semaine écoulée, la moyenne quotidienne des amendes d’ordre a par ailleurs fortement reculé puisqu’elle s’est élevée à 46 par jour. Ces dernières ont porté par égale part sur le non-respect des distances sociétales et l’interdiction de se rassembler à plus de 5 personnes.

Parallèlement, 14 dénonciations pénales ont été adressées au Ministère public. Elles concernent des établissements publics et autres commerces n’ayant pas respecté les interdictions de fermeture ou de vente d’articles non-autorisés.

Malgré le fait que le Conseil fédéral ait prononcé des mesures d’allégement à partir du 27 avril 2020, la Police cantonale rappelle que l’obligation de respecter une distance minimale de 2 mètres ainsi que l’interdiction de se rassembler à plus de
5 personnes vont demeurer. Avec l’appui des polices municipales, elle continuera à être présente sur le terrain pour faire respecter ces dernières en lançant un appel à la responsabilité individuelle de chacun pour que les efforts de lutte contre le COVID-19 entrepris à ce jour ne faiblissent pas.

Ne baissons pas la garde !