Les enfants dans la circulation routière avec l’E-Bike ?

Avec l’arrivée des beaux jours, les vélos sont récupérés de la cave… De plus en plus de parents font du vélo avec leurs enfants. Entre temps, des entreprises spécialisées offrent, en plus des cycles standards, des E-Bikes ou vélos électriques spécialement conçus pour eux, dans le but que l’enfant puisse continuer à rouler tout en s’adaptant aux exigences des adultes. Cette offre est tentante pour les parents dans le sens que des excursions à vélo avec leurs bambins peuvent être organisées plus agréablement et avec moins de stress.

Cependant, avant d’opter pour l’achat d’un E-Bike pour enfant, il doit être pris en compte les impératifs de la légalisation suisse en vigueur. De ce fait, avant qu’un enfant puisse rouler avec un E-Bike sur la voie publique, il faut :

  • qu’il ait atteint l’âge minimum de 14 ans révolus et surtout
  • qu’il soit en possession du permis conduire de la catégorie M (cyclomoteur).
  • L’utilisation d’un E-Bike (de la catégorie cyclomoteur légère), sans permis de conduire, n’est autorisée qu’à partir de 16 ans révolus!

En Suisse, toujours selon la loi sur la circulation routière (LCR), les enfants ont le droit de circuler seuls à vélo sur les routes principales qu’à partir de 6 ans ; toutefois, du point de vue de son développement, leurs capacités à cet âge seront vite dépassées face à la densité du trafic routier et à tous les paramètres à prendre en compte simultanément. Voici pourquoi il est important que les enfants s’exercent à faire du vélo en toute sécurité d’abord dans un espace protégé comme sur une cour ou devant la maison, puis sur des rues de quartier peu fréquentées et progressivement dans des situations routières toujours plus complexes.

Selon les recommandations et conseils du bpa (Bureau suisse de prévention des accidents), pour pouvoir circuler seuls à vélo dans le trafic routier, les enfants doivent avoir acquis les compétences minimales suivantes :

  • être capables de jeter un coup d’œil vers l’arrière, soit par-dessus l’épaule, sans faire d’écart avec le cycle ;
  • être en mesure de réaliser un freinage efficace, adapté à la situation ;
  • être apte à diriger le vélo même d’une seule main (par exemple lors du signe du bras pour indiquer l’intention de tourner à gauche ou à droite) ;
  • savoir s’insérer correctement et sans problème dans le trafic routier (p. ex. tourner à gauche ou s’engager dans un giratoire comme de le quitter correctement) ;
  • pouvoir se concentrer sur le trafic routier sans devoir trop se focaliser sur sa propre personne et/ou son vélo.

Chers parents responsables, soyez attentifs aux conditions ci-dessus avant d’offrir à votre progéniture un vélo électrique ou une simple bicyclette et de le laisser rouler sans surveillance ; il en va de sa sécurité et de celle des autres.

Trouvez des informations complémentaires sous www.bfu.ch (brochure Faire du vélo – Pédaler en toute sécurité).

2017-04-24T15:19:58+00:00 24 avril 2017|Catégories : Communiqués pour les médias, Prévention routière|Mots-clés : |