Prévention – sextorsion : cas à la hausse

 La ligne téléphonique destinée aux victimes de « sextorsion » a été fortement sollicitée. Ce service téléphonique a été créé et est exploité depuis le 1er janvier 2015 par le Préposé à la protection des données du canton du Valais, Me Sébastien Fanti. L’occasion de rappeler quelques principes de prudence.

Ce phénomène  consiste à séduire une personne sur un site de rencontre et de l’inviter à poursuivre la conversation dans l’intimité d’une webcam, ou sur une plate-forme d’échange tel que Skype. L’auteur encourage ensuite la victime à s’exhiber, la filme puis la menace de diffuser ces images sur internet si elle ne verse pas une importante somme d’argent. Dès l’instant où une personne est confrontée à une telle situation, elle peut composer le numéro gratuit 027 322 94 49 ou écrire à sebastien.fanti@sebastienfanti.ch. La victime, dont l’anonymat est garanti, verra sa demande directement traitée par le Préposé à la protection des données, lequel apportera son soutien aux victimes, afin d’éviter le versement d’argent aux escrocs. Il est également possible de dénoncer un tel délit, par écrit, directement auprès du Ministère public. Cela étant, les auteurs, qui agissent principalement depuis l’Afrique, rendent particulièrement aléatoires les chances d’aboutir lors de procédures pénales.   La Police cantonale conseille : –       Ne pas partager des données personnelles sur le web, de surcroît s’il   s’agit d’images intimes. –       En cas de confrontation à de tels agissements, il y a lieu de ne pas répondre et de ne verser aucun montant.

2016-11-21T16:15:34+00:00 5 février 2015|Catégories : Communiqués pour les médias|Mots-clés : |