Les jeudi 17 et vendredi 18 juin 2021, les autorités s’attendaient à une forte affluence de la jeunesse au cœur de Sion. A la suite des nombreux appels à la violence sur les réseaux sociaux, un dispositif a été mis sur pied par la Police cantonale valaisanne, en collaboration avec la Ville de Sion. Renforcé par des mesures préventives et une communication en amont, celui-ci s’est montré adapté. La situation est restée sous contrôle.

Pour rappel, de nombreux appels sur les réseaux sociaux avaient fait craindre des débordements. Ces publications ont été vues plus de 260’000 fois. Des personnes domiciliées dans d’autres cantons, ainsi qu’en France et en Italie, avaient déclaré vouloir se rendre à Sion. Certains auteurs de ces appels avaient été convoqués par la police qui leur avait rappelé les risques pénaux liés à de telles démarches. Une personne avait été déférée au Ministère public pour provocation publique à la violence.

Afin de garantir le bon déroulement de ces rassemblements spontanés et éviter qu’ils ne soient gâchés par des fauteurs de troubles, la Ville et la Police cantonale ont limité et contrôlé l’accès à la place de Planta afin d’éviter une trop forte concentration de personnes. De plus, l’accès au secteur de Valère et de Tourbillon a été interdit. Les autorités avaient appelé les jeunes à faire preuve de responsabilité, les invitant à préserver l’ambiance festive.

La soirée du jeudi 17 juin 2021 s’est ainsi déroulée dans le calme et une ambiance festive.

En début de soirée du 18 juin 2021, les forces de police ont assuré une présence visible, rassurante et dissuasive à proximité des lieux de rassemblement. A 23h00, plus de 1000 jeunes étaient rassemblés sur la place de la Planta. Une vingtaine d’interpellations ont été effectuées pour notamment des infractions contre les mœurs, à la loi fédérale sur les armes et à la loi fédérale sur les stupéfiants. Suite à une bagarre sur la place précitée, un jeune homme de 16 ans a été blessé et hospitalisé à l’hôpital de Sion. Les auteurs ont pu être immédiatement interpellés par les forces de police. Ils seront dénoncés à l’autorité compétente.