St-Maurice : fraudes au système de dépollution des poids lourds.

Les spécialistes du CCTL (Centre de Compétence du Trafic Lourd) à St-Maurice ont intercepté et dénoncé cinq chauffeurs de poids lourds dont le système de dépollution avait été frauduleusement manipulé.

Entre le 23 mars et le 05 avril 2018, les spécialistes du CCTL ont découvert une fraude dans le système de dépollution de cinq poids lourds immatriculés à l’étranger. Alors qu’ils circulaient sur l’A9, les engins ont été détournés par la Police cantonale sur le centre pour un contrôle technique. Lors de celui-ci, il a été découvert, sur chacun d’eux, un boîtier électronique additionnel installé frauduleusement en parallèle du circuit électrique normal.

Ces installations non autorisées ont servi à désactiver le système de dépollution obligatoire de type « AdBlue ». La société de transport incriminée, dont le siège est en Biélorussie, a ainsi pu réaliser des économies financières importantes concernant l’achat de cet additif obligatoire dont le rôle est de limiter les émissions polluantes émises par ces véhicules fonctionnant au diesel. Ces émissions servent notamment de base pour la perception de la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP).

Les camions ont été escortés auprès du service de la douane de Martigny qui a également ouvert une procédure en regard des infractions à la RPLP. A terme, cette firme, récidiviste en la matière, pourrait se voir délivrer une interdiction de circuler sur le territoire suisse pour l’ensemble de ses véhicules.

Les poids lourds ont pu reprendre la route après avoir été remis en conformité chez un concessionnaire officiel de la région. Les boîtiers ont été séquestrés.

Plusieurs garanties d’amende pour un total de CHF 9000.- ont été encaissées auprès des contrevenants biélorusses et leur employeur, lesquels ont été dénoncés au Service de la circulation routière et de la navigation.

2018-04-12T15:30:37+00:0012 avril 2018|Catégories : Communiqués pour les médias|Mots-clés : |