St-Maurice : fraudeur au tachygraphe démasqué

Le 12.08.2015 peu avant 21h00, un poids lourd immatriculé en Roumanie a été intercepté sur l’autoroute A9 puis dirigé sur le Centre de Compétence du Trafic Lourd (CCTL) à St-Maurice. En raison d’importantes anomalies relevées au niveau du tachygraphe numérique, le chauffeur n’a pas été autorisé à reprendre la route.

Lors du contrôle du tachygraphe numérique, d’importantes anomalies concernant le temps de conduite et le kilométrage ont été relevées. L’enquête menée en collaboration avec les spécialistes du Corps des gardes-frontière a permis de mettre à jour un astucieux système qui modifiait, par l’intermédiaire d’un donneur d’impulsion falsifié placé sur la boîte de vitesses, toutes les activités du conducteur (temps de travail, de conduite et de repos). Le chauffeur avait la possibilité d’actionner ce mécanisme au moyen d’une petite télécommande qui était dissimulée dans une peluche, posée sur le tableau de bord. Lors de son interpellation, il comptabilisait plus de 6 heures de conduite sans pause. En outre, par ce procédé, le limiteur de vitesse était désactivé permettant au véhicule lourd d’atteindre des vitesses de plus 120 km/h au lieu des 80 km/h prescrits. Le camion a été immobilisé durant cinq jours. Le système a été entièrement remplacé par une entreprise spécialisée du canton. Toutes les pièces fallacieuses ont été séquestrées. Une garantie d’amende de CHF 2670.– a été encaissée auprès du chauffeur, un Roumain de 33 ans, qui a été dénoncé de même que son employeur, auprès du service de la circulation routière et de la navigation.

2016-11-21T16:15:28+00:00 26 août 2015|Catégories : Communiqués pour les médias|