Tour de France 2022 : le dispositif « sécurité publique » en place pour les deux étapes sur sol suisse

Mots clés :

Afin de garantir la sécurité sur l’ensemble du parcours emprunté par le Tour de France et ses abords, les samedi 9 et dimanche 10 juillet 2022, les polices cantonales et communales et leurs partenaires ont prévu un dispositif sécuritaire spécifique. Si la circulation dans les régions concernées sera difficile, toutes les interventions d’urgence seront garanties dans les meilleures conditions. Tout est mis en œuvre pour que cette manifestation sportive soit l’occasion de mettre en valeur les atouts touristiques de notre pays.

 Le samedi 9 et le dimanche 10 juillet, le Tour de France 2022 fera escale sur sol suisse, lors de deux étapes en ligne : Dole (F) – Lausanne et Aigle – Châtel (F). Dès l’entrée en Suisse, et jusqu’à la sortie du pays, le dispositif sécuritaire est placé sous la conduite des autorités helvétiques.

Depuis plus de neuf mois, cet EM s’est attaché à anticiper et préparer la gestion de cet événement. Il a travaillé sur la coordination, la gouvernance sécuritaire, la conduite, la planification des moyens et des ressources humaines, l’analyse des risques et la communication.

A titre d’exemple, ce sont, au total, près de 4’800 personnes, provenant des cantons de Vaud, Fribourg et Valais, de l’Armée suisse, de la sécurité privée, qui seront engagées tout au long du week-end. Nous retrouvons quelque 2’100 astreintes et astreints de protection civile, 1’500 policières et policiers, 200 professionnels du dispositif médico-sanitaire, 400 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, 300 militaires, 300 collaboratrices et collaborateurs de Protect’Service.

Plus de 800 points de circulation seront tenus sur le parcours du samedi et 1’300 le dimanche, par la police, la protection civile, la sécurité privée et l’armée. Dix-huit casernes de sapeurs-pompiers seront ouvertes et opérationnelles, les services de secours et d’urgence seront délocalisés afin de pouvoir intervenir en tout temps, aux abords du parcours, dans l’ensemble des trois cantons, notamment dans les zones enclavées.

Plusieurs missions et enjeux majeurs de sécurité publique ont été pris en compte. Il s’agit notamment de sécuriser l’espace de la course et les infrastructures mises en place, de garantir la sécurité aérienne, de gérer l’impact global sur le réseau routier romand, de garantir la disponibilité, en tout temps des moyens sécuritaires 117-118-144, le cas échéant, par un repositionnement géographique. Le socle sécuritaire de base est garanti tout comme la capacité d’intervention pour d’autres événements exogènes au TdF. L’EM « sécurité publique » doit aussi tendre à diminuer les impacts de la manifestation pour la population, encadrer les aspects festifs et faciliter l’accès à l’information, pour les personnes impactées, notamment par la fermeture complète pendant plusieurs heures des routes empruntées par les coureurs.

A cela s’ajoutent des contraintes liées aux manifestations festives en rapport avec le TdF, le début des vacances scolaires, les festivals (Cité et Montreux Jazz), des rencontres et manifestations sportives (foot, tennis, course cycliste féminine un jour avant le passage du TdF).

Le TdF est le troisième événement sportif le plus suivi au monde. ASO met en place un important dispositif avec une couverture images au moyen d’hélicoptères. Le trafic aérien va donc être dense aux abords de la course sur ces deux journées.

Interdiction de survol pour les drones

Dès lors, les aéronefs sans occupants (drones) seront interdits de vol, selon les arrêtés cantonaux. Pour les autres moyens aériens, (avions, hélicoptères), des zones de « danger » cantonales, impactées par le TDF ont été édictées par la Confédération.

Recommandations et conseils pratiques 

Un public conséquent va se masser aux abords du parcours, tant dans les villes que dans les cols, pour voir la caravane publicitaire et les coureurs. Pour exemple, plus de 60’000 personnes sont attendues à Lausanne le samedi 9 juillet.

Dès lors, les polices recommandent de :

  • anticiper les déplacements
  • respecter la signalisation mise en place
  • laisser un espace suffisant pour le passage de la caravane publicitaire et des coureurs, ainsi que pour le passage des secours
  • garder les enfants sous surveillance
  • se prémunir de la chaleur, s’hydrater, etc.

Pour terminer, l’EM « sécurité publique », a travaillé afin de créer des conditions favorables pour que cette manifestation sportive et festive se passe bien. Comme le mentionnent les Commandants des Gendarmeries concernées, « ce dispositif doit pouvoir s’adapter en tout temps et contribuer, par l’état d’esprit à l’engagement, à l’image de sérénité des services de sécurité suisses. Toutes nos forces se doivent d’être accessibles, disponibles et rassurantes. »

Liens et informations utiles 

Hotline pour le public : 021 315 30 30

Étape d’Aiglehttps://letouralausanne.ch/acces-trafic/

CFF : https://www.cff.ch/tourdefrance

 

Dernières publications

Archives
Retour haut de page