Dans le courant du mois de décembre 2018, la Police cantonale a été confrontée à la présence d’une nouvelle drogue sur le sol valaisan, particulièrement dangereuse : le crack. Après plusieurs mois d’enquête, elle est parvenue à démanteler un réseau de ce stupéfiant ainsi que de cocaïne dans le Valais central.

Dans le courant du mois de mars 2019, à l’issue de longues investigations, la Police cantonale valaisanne a procédé à l’arrestation d’un Gambien de 24 ans en ville de Vevey/VD. Lors de cette opération, 60 grammes de cocaïne et 6’000.— francs ont été saisis. Il s’agissait du principal pourvoyeur en cocaïne de plusieurs dizaines de consommateurs valaisans. Ce dealer a été dénoncé pour la vente de 6 kilos 500 de cocaïne ce qui représente un bénéfice de quelque 120’000.— francs. Il a été placé en détention. Les ventes s’étant exclusivement déroulées sur sol vaudois, la procédure a été reprise par le Ministère public de ce canton.

Le principal client valaisan de ce fournisseur, un Sierrois de 32 ans domicilié dans le Valais central, a été écroué. Il a reconnu avoir acquis 4 kilos de cocaïne auprès du dealer. Le Valaisan a ensuite transformé la cocaïne en crack. Il a reconnu avoir écoulé 2 kilos 400 de cette drogue à des clients du Valais central au prix moyen de 150.— francs le gramme, réservant le solde à son usage personnel.

Trois autres revendeurs de la région ont été écroués et confondus pour avoir écoulé quelque 500 grammes de cocaïne. Depuis lors le Ministère public a porté l’accusation devant le Tribunal de Sierre, qui a condamné ces revendeurs à des peines privatives de liberté comprises entre 24 et 45 mois, les peines inférieures à 36 mois ayant été assorties d’un sursis partiel.

En outre, plus de 25 consommateurs en lien avec les protagonistes ont été entendus et dénoncés au Ministère public.

Informations au sujet du crack :

Le crack résulte d’un procédé chimique sur la cocaïne permettant d’isoler la coke pure. Un caillou jaunâtre est alors obtenu, fumé dans une pipe. La pureté de la drogue décuple les effets. En quelques secondes, le cerveau est saturé ; l’addiction est immédiate. Le simple consommateur devient alors un véritable toxicomane.