Valais : la police met en garde contre « l’astuce du neveu »

 « L’astuce du neveu » désigne une escroquerie dont la forme particulièrement insidieuse peut souvent avoir d’importantes conséquences pour les victimes. Elles peuvent ainsi perdre de grandes quantités d’argent voir même leurs épargnes. Dernièrement nos services ont enregistré une plainte pour ce type d’infraction, dont le préjudice a porté sur CHF 40’000.–. Une tentative a également été annoncée.

Les personnes âgées et/ou vivantes seules en sont les principales victimes. L’escroc au téléphone se fait passer pour un parent (neveu, nièce, petits-enfants, etc..) voir même un ami de longue date. Il va commencer par vous laisser deviner qui il est afin que vous essayiez de reconnaître en lui un parent. Dès que vous aurez prononcez un prénom, il confirmera immédiatement et établira ainsi une relation de confiance. Il vous demandera alors, simulant un moment de détresse, des liquidités à court terme. L’auteur va toujours dépeindre une situation urgente tel un accident ou l’achat d’une voiture pour justifier sa démarche. La victime potentielle va être mise sous pression en raison d’appels répétés. Au cas où elle n’aurait pas la somme souhaitée, elle se verra priée de se rendre auprès de sa banque pour y effectuer un retrait. Dès l’instant où elle sera prête à payer, il lui sera alors expliqué qu’une personne de confiance se présentera à elle afin de récupérer le montant. Ces derniers temps, il a été relevé que les victimes sont le plus souvent des immigrés italiens. Les auteurs parleraient donc couramment cette langue. Ils viseraient ce type de personnes notamment en raison de leur nombre et de la proximité avec leur pays d’origine. La police conseille : • Faite preuve d’attention si votre interlocuteur ne donne pas spontanément son nom au téléphone et que vous ne reconnaissez pas sa voix. • Si votre interlocuteur évoque une situation d’urgence et demande de l’argent, il faut immédiatement interrompre la communication. • Posez des questions à votre interlocuteur pour vous assurer qu’il s’agit bien d’un membre de votre famille. • Dans le doute, assurez-vous auprès de votre famille que les informations données par votre interlocuteur sont exactes. • Ne donnez aucune indication sur vos biens et même sur votre banque. • Ne confiez jamais d’argent à un tiers que vous ne connaissez pas personnellement. • En cas de soupçon d’escroquerie, informez-en immédiatement la police au 117. • Dans le cas où vous auriez été victime d’une escroquerie, annoncez-là à la police.

2016-11-21T16:15:40+00:00 7 novembre 2013|Catégories : Communiqués pour les médias, Prévention criminalité|Mots-clés : |